Fruits de mer et poissons à savourer cet été

Fruits de mer

Froids, charnus et pas très chers, les fruits de mer et les poissons se savourent toute l’année. Cependant les mois de juin, juillet et août rendent leur conservation plus difficile mais c’est la période optimale pour les déguster.

Le homard et la langoustine

Généralement consommés en hiver, pendant les fêtes, le homard et la langoustine sont meilleurs en été. En effet, en hiver, ils muent et sont donc moins charnus. En été, leur chair est plus riche et leur carapace est toute neuve. Les prix sont également moins élevés (entre 13€ et 15€ le kilo). À déguster très frais, en bord de mer, c’est encore mieux !

Coquillages, huîtres et palourdes

De juin à septembre, les coquillages, les huîtres et les palourdes sont en période de reproduction. Ils émettent alors une petite substance qui rend la chair un peu moins délicate et qui les amaigri. Mais ils restent comestibles et très bons s’ils sont frais et viennent de la mer ou de l’étang de Thau.

Poissons

L’été est également la saison idéale pour les poissons bleus tels que le thon, les anchois, les sardines, les maquereaux, mais aussi pour d’autres poissons tels que le saumon, le cabillaud et le congre. En juillet, vous pouvez opter pour une belle dorade grise, un rouget de roche ou un bon saint-pierre.

En août, les anchois méditerranéens sont délicieux ainsi que les harengs et thon blanc.

Les poissons peuvent être servis avec du pain, du riz ou des patates.

Les bienfaits sur la santé

Manger des aliments qui proviennent du milieu marin apportent de nombreux bienfaits. La valeur nutritive des fruits de mer et des poissons est exceptionnelle. Elle est d’ailleurs recommandée pendant la grossesse aux enfants pour favoriser leur croissance.

Un médecin vous conseillera d’en manger au moins deux fois par semaine afin de renforcer votre cœur et votre cerveau.

Si vous avez des problèmes de peau ou neurologiques,vous pouvez en consommer sans modération ! Ils sont une très bonne source de nutriments essentiels, en particulier en acides gras oméga-3 (graisse polyinsaturée très recommandée que l’organisme ne sait pas fabriquer, dont la consommation régulière permet entre autres de diminuer le risque de dégénérescence maculaire). Riches en iode, sélénium, zinc, calcium, potassium, phosphore et vitamine B12 ! Les protéines de très haute qualité et pauvres en graisse des poissons (moins de 2% de matières grasses en moyenne), vous permettront de diminuer le cholestérol et de garder la ligne. Vous pouvez opter pour des modes de cuisson sains comme la grillade, la cuisson au four, la cuisson à la vapeur, pocher… Évitez de manger des fruits de mer avec du pain ou de les faire frire ou encore de les tremper dans des sauces crémeuses, qui ajoutent des calories.Privilégiez la diversité pour plus de bienfaits !

Les truites, les huîtres, les maquereaux, les harengs, les sardines, les thons et les saumons sont particulièrement appropriés puisqu’ils contiennent de l’astaxanthine, un antioxydant très puissant qui apporte de nombreux bienfaits.

Et la mauvaise haleine, des solutions ?

La réponse est absolument oui ; vous pouvez vivre avec une mauvaise haleine. Ce sera peut-être un combat de longue haleine, mais vous pouvez en sortir vainqueur.

D’abord, l’halitose est loin d’être une fatalité

Comprenez qu’une mauvaise haleine est un signal. Pour votre corps, c’est une manière de dire que quelques réglages sont à faire. Pour la société, elle indique que vous avez du mal à vous occuper de vous-même. Alors, cherchez à tout prix à comprendre l’origine de l’halitose. Le dentiste sera la personne la mieux qualifiée pour vous aider. Il sera nettement plus efficace que tous les moteurs de recherche réunis. En plus, il a l’habitude et ce professionnel se gardera de vous juger. Puis, face à la discrimination et les mauvaises blagues, adoptez la bonne attitude. Parfois, il est inutile d’en faire tout un plat. Il suffit d’expliquer aux collègues les plus proches que le problème vient d’autres causes que votre hygiène et d’appliquer les bonnes règles.

Masquez l’haleine en attendant la solution

En attendant de guérir d’un problème de foie ou d’avoir une couronne céramique, masquez votre haleine. Pensez au spray haleine, aux pastilles et aux chewing-gums. Toutefois, hydratez-vous correctement pour éviter d’autres soucis digestifs. Ayez une brosse à dents ainsi qu’un dentifrice à la menthe dans votre sac à main. Isolez-vous quelques instants pendant que vos collègues papotent aux cafétérias. Soyez pointilleux sur votre alimentation : moins de charcuterie vous fera en même temps perdre des kilos. Évidemment, vous devez stopper le grignotage pour garder une bonne haleine sauf si vous pouvez vous rincer les dents juste après.

Conseils

Pour des coquillages bien frais et vivants, choisissez- les fermés. S’ils sont entrouverts, ils doivent se refermer si vous les touchez. Pour vérifier la fraîcheur d’un coquillage, il faut le plonger dans l’eau chaude. Si la coque s’ouvre, c’est parce qu’il était vivant, il est donc comestible et très bon. Si elle ne s’ouvre pas, le coquillage est mort, il vaut mieux éviter de le manger.Ils se cuisent vivants. Il faut donc vérifier que l’animal bouge avant de le plonger dans l’eau bouillante.

Lisez cet article. Santé et sport.

 

 

Previous post Autonomie communautaire pour les proches vieillissants
demande de crédit Next post Quels sont les profils qui sont les plus susceptibles de séduire les banques belges pour une demande de crédit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *